Philippines

La Fondation Tibériade  soutient    depuis 2011 l’action de l’association Points-Coeur aux Philippines, depuis 2021 Rêves d’enfants des rues et en  2012 a soutenu l’action de My Bonita Home for Girls.
Points-Cœur

 

 

*

 

En 2020, au profit de  Points Coeur, la Fondation  Tibériade a  subventionné pour   18500 euros des camps de vacances et  des activités culturelles et sportives  de maisons d’ accueil pour plusieurs centaines d’enfants :  en  Argentine ( 1330 euros),  Equateur (2300 euros),  Inde (700 euros ), Pérou ( 2105 euros),  Sénégal (2130 euros), Vietnam ( 1875 euros ), Philippines (5500 euros), Italie (2500 euros )

En 2019, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de Points Cœur,  pour 3000 euros plusieurs activités pour une centaine d’enfants :
• Une sortie culturelle ou sportive par mois pour notre équipe de foot des Soccer Boys ainsi qu’un match tous les quinze jours dans différents quartiers de Manille et ce pour une vingtaine d’enfants.
• Deux petits camps de trois jours : un de foot pour les gars et un autre sur une île pour un autre groupe. Pour chacun de ces deux camps, nous porterons une trentaine d’enfants.
• Enfin, une excursion dans la Province du pays sur les Hundreds Islands pour une quinzaine d’enfants.

En 2018, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de Points Cœur,  pour 2000 euros une dizaine de sorties pour  une soixantaine d’enfants  des quartiers. Avec au programme : un camp de foot, dessorties à la piscine, une visite de deux musées (Musée des Sciences et Pambata Museum).Et à chaque fois,  avec  au moins une nuit à l’extérieur de Navotas afin de faire respirer les enfants.

En 2015, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de Points Cœur,  pour 5155 euros pour les équipements et la formation d’équipe de football, basketball et voleyball  à Manille  aux Philippines. 


Points-Cœur est une ONG inter­na­tio­nale, née en France en 1990.
Présente dans 20 pays sur 4 conti­nents, Points-Cœur a pour mis­sion :
• de for­mer et d’envoyer de jeunes volontaires  pour vivre 1 an ou 2 au cœur de quar­tiers par­ti­cu­liè­re­ment défa­vo­ri­sés au ser­vice des plus délais­sés, tout spé­cia­le­ment les enfants.
• de répan­dre une « culture de com­pas­sion », qui remette l’homme au cen­tre de toute préoc­cu­pa­tion, non seu­le­ment dans les bidon­vil­les mais aussi dans le domaine des scien­ces, de l’économie, de l’art, de la poli­ti­que, etc.

Aux Philippines, les jeunes volontaires et les permanents de Points Coeur vivent  différentes missions et assurent différentes visites. En particulier:
Ils visitent des  enfants et familles dans deux bidonvilles proches du Point-Cœur : Tabing Ilog, le long de la rivière proche du Point-Cœur; Marcelo, proche du port de pêche à vingt-cinq minutes à pieds.
Ils visitent des enfants qui travaillent la nuit au port de pêche.
Ils visitent des enfants handicapés ou abandonnés chez les sœurs de Mère Teresa.


En 2014, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de Points Cœur, pour 2450 euros  la rénovation de maisons d’accueil pour enfants et familles  à Manille aux Philippines .

La Fondation  Tibériade a  financé en 2011 pour  Points-Cœurs aux Philippines la mission d’un jeune volontaire auprès des enfants à hauteur de 1250 euros.

Rêves  d’enfants des rues

 

En 2021 ,  la Fondation  Tibériade a accordé une subvention de  18000 euros, au profit de Rêve d’enfants des rues,  pour une participation aux frais de construction d’une maison d’accueil pour des enfants. Rêve d’enfant des rues est une association française qui a été créée en septembre 2020. Son objectif est d’aider des enfants en situation de grande précarité aux Philippines. Et en particulier à Manille, les enfants du bidonville de Market 3. Plus de 10 000 personnes y vivent dans des conditions de pauvreté extrême,  dans une odeur pestilentielle, au milieu des décharges de la ville, sans accès à l’eau potable, à des sanitaires ou à l’électricité sauf par quelques branchements sauvages. La violence y est omniprésente . De nombreux enfants y sont orphelins  et de nombreux enfants sniffent  de la colle pour oublier la faim qui les tenaille . Très peu fréquentent  l’école. Le premier projet de l’association consiste à financer la construction et les frais de fonctionnement d’un centre d’accueil pour ces enfants sur un terrain de 2ha situé  à San Carlos à 200 km au nord de la capitale. Cette maison d’accueil permettrait à ces enfants d’échapper pour un temps à l’enfer de leurs bidonvilles. Et c’est cette maison que Tibériade financera pour partie.

My Bonita  Home for girls

La mission de My Bonita  Home for girls consiste à servir et prendre soin de près de 80 jeunes enfants et jeunes filles qui  sont confrontées à des situations de très grande précarité dans la province de Cebu aux Philippines en leur offrant un toit, une éducation, une espérance et en cherchant à développer leur talent et leur potentiel. Plusieurs d’entre elles ont été violées ou victimes de la prostitution.

En 2012, Tiberiade a financé pour 3000 euros des travaux de consolidation d’un bâtiment de l’orphelinat  de My Bonita Home for Girls près de Cebu suite à un glissement de terrain