Oeuvre d’Orient

 

 

http://www.oeuvre-orient.fr/

 

 

En 2016, la Fondation  Tibériade finance  au profit de l’Œuvre d’Orient, une subvention de 18600 euros pour les enfants déplacés, blessés, handicapés de la guerre en Syrie avec une contribution au projet Talents qui profite à 200 enfants de Tartous en Syrie ( 8600 euros) et une autre au centre Le Sénevé qui accueille 100 enfants et adolescents à    Homs     ( 10000 euros). Le Sénevé est un centre d’accueil qui aide des enfants handicapés ( enfants déjà handicapés avant la guerre ou depuis…). Quant au projet Talents, il assure à Tartous le fonctionnement d’un  centre culturel, éducatif  et de loisirs pour permettre à des enfants de s’exprimer, de se développer et de s’épanouir, dans un climat positif, et sécurisé … 

En 2016, la Fondation  Tibériade finance aussi, au profit de l’Œuvre d’Orient au  Liban, une subvention de 18000 euros  dont 12000 euros pour l’unique  repas chaud quotidien pendant 1 an de 150 enfants réfugiés d’ Achrafié près de Beyrouth et 6000 euros pour des bourses de jeunes apprentis de l’institut technique de Jounieh.

 

L’Œuvre d’Orient,  c’est chaque année plus de 800 projets pour tous ceux qui en ont besoin sans considération d’appartenance religieuse dans une vingtaine de pays : Ethiopie, Erythrée, Djibouti, Soudan, Egypte, Liban, Israël, Palestine, Jordanie, Syrie, Irak, Iran, Georgie, Grèce, Bulgarie, Turquie, Ukraine, Roumanie, Arménie, Inde, Chypre, Macédoine.

Des projets dans le domaine de l’Éducation dans  plus de 400 établissements scolaires, crèches, jardins d’enfants, orphelinats, écoles primaires et secondaires, centres professionnels et  universités catholiques…

Des projets dans le domaine de la santé et de l’action sociale dans des dispensaires, hôpitaux, institutions pour handicapés, maisons de retraites… plus de 3 millions de malades et de pauvres sont ainsi pris en charge.
Ce sont des aides récurrentes ou d’urgence

 

La Fondation Tiberiade soutient pour l’urgence l’ Œuvre d’ Orient en Syrie
La Syrie connaît  le drame des enfants réfugiés , parfois privés de la protection de leurs parents, parfois blessés par la violence des adultes . Leur déscolariasation , en soi une catastrophe, se double d’ une désocialisation , souvent étendue à tout le noyau familial, pour ce qu’il en reste . Bien sûr, cela rejoint des problèmes de santé et malnutrition. Ces enfants sans défense seront marqués à vie par les traumatismes qu’ils subiseent. Ils peuvent aussi être instrumentalisés comme enfant soldat par des groupes sans scrupules. Par ailleurs de nombreux enfants se retrouvent handicapés et ont besoin d’aides multiples

Le Sénevé à Homs est un centre d’accueil qui aide grâce en particulier au Père Ziad Hilal ces enfants handicapés, enfants déjà handicapés avant la guerre ou depuis…

Et  à Tartous,  le projet Talents  assure le fonctionnement d’un  centre culturel, éducatif  et de loisirs où tout est mis en oeuvre  pour que des enfants  s’expriment,  se développent et s’épanouissent  dans un climat positif et sécurisé …

En 2015, la Fondation  Tibériade a financé au profit de l’Œuvre d’Orient, une subvention de 28000 euros pour les enfants déplacés, blessés, handicapés de la guerre en Syrie avec une contribution au projet Talents qui profite à  200 enfants de Tartous en Syrie ( 8000 euros) et une autre au centre Le Sénevé qui accueille 86 enfants et adolescents à    Homs     ( 20000 euros). Le Sénevé est un centre d’accueil qui aide, grâce en particulier au Père Ziad Hilal, des enfants handicapés ( enfants déjà handicapés avant la guerre ou depuis…). Quant au projet Talents, il assure à Tartous le fonctionnement d’un  centre culturel, éducatif  et de loisirs pour permettre à des enfants de s’exprimer, de se développer et de s’épanouir, dans un climat positif, et sécurisé …

En 2014, la Fondation  Tibériade a financé au profit de l’Œuvre d’Orient, une subvention de 23000 euros pour les enfants déplacés, blessés, handicapés de la guerre en Syrie. Cette subvention  financera tout particulièrement à Homs, ville martyre, le Sénevé. Le Sénevé est un centre d’accueil qui aide grâce en particulier au Père Ziad Hilal ces enfants handicapés, enfants déjà handicapés avant la guerre ou depuis…L’aide de Tibériade représente le salaire annuel de 18  encadrants et éducateurs.