Maroc

 

« Le plus grand bien que l’on puisse faire aux autres n’ est pas de leur communiquer notre richesse mais de leur révéler la leur »     Louis Laville

 


La Fondation Tibériade après avoir  financé depuis 2009 l’action de plusieurs associations au Maroc a continué d’être engagé en 2016 auprès de la Casa  Nazareth et de 100% Maman à Tanger

Association Casa Nazareth (Tanger)

La Casa Nazareth est à la fois un dispensaire qui reçoit 40 à 50 personnes par jour, âgées de 19 à 35 ans pour leur donner des soins de base. Elle accueille aussi des handicapées psychiques graves. Dix  personnes y sont prises en charge et y résident en permanence. Le centre, enfin, accueille aussi des mineurs pour les réintégrer socialement et les sauver des dangers de la rue.


En 2016, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de la   Casa Nazaret de Tanger au Maroc, une  subvention  pour le salaire d’un éducateur pour mineurs en grande précarité (5000 euros ) , pour les vacances d’été de ces mineurs     ( 1500 euros ) et pour une participation au salaire d’un éducatrice (1000 euros)

En 2015, la Fondation  Tibériade a financé une  subvention de 6500 euros pour le salaire d’un éducateur pour mineurs en grande précarité (5000 euros ) et pour les vacances d’été de ces mineurs ( 1500 euros ) à la Casa Nazaret de Tanger au Maroc.

En 2014, la Fondation  Tibériade a financé pour 5500 euros, au profit de Cruz Blanca et pour la Casa Nazareth de Tanger,  le salaire d’un éducateur de mineurs en grande précarité et les vacances d’été de 30 mineurs et pour 2000 euros le salaire d’une travailleuse sociale à mi temps.

En 2013 , au profit de la Casa Nazareth à Tanger au Maroc , Tibériade a  financé  le salaire d’un éducateur ainsi  qu’une partie des frais de vacances de 20 enfants défavorisés de cette ville.

En 2012 , au profit de la Casa Nazareth à Tanger au Maroc , Tibériade avait financé pour 5000 euros le salaire d’un éducateur  d’ enfants ayant besoin d’aide et de soutien scolaire et des frais de vacances  pour 25 d’entre eux.

Pour l’association Casa Nazareth de Tanger, en 2011 ,  Tibériade avait  financé pour 6000 euros le salaire d’un éducateur pour les enfants des rues de Tanger ainsi que des frais de vacances  pour les  jeunes accompagnés par  cette association.

Tiberiade avait financé en 2010 pour 5960 euros le salaire d’un éducateur qui vient en aide à une vingtaine d’enfants des rues de Tanger ainsi que l’aménagement d’une salle multifonctions pour les  jeunes que cette association accompagne.

Et Tibériade avait financé en 2009  pour 4500 euros le salaire annuel de ce même éducateur.

Association 100% Maman (Tanger)

Cette association vient en aide aux mères célibataires qui ne veulent pas abandonner leur bébé.

Ses objectifs

- Offrir un espace d’écoute et d’accompagnement social et juridique à la mère célibataire en détresse

- L’accompagner dans les démarches administratives, juridiques, sanitaires pour permettre à l’enfant d’obtenir un état civil

- Intervenir, dans les cas où cela semble possible, auprès de la famille ou /et du conjoint, s’il existe, pour permettre à la mère et à son enfant de conserver un foyer

- Accueillir temporairement les mères et leur enfant se trouvant dans une situation d’extrême détresse

- Orienter et former professionnellement les bénéficiaires

- Offrir un espace de garderie pour les bébés permettant ainsi à la maman de travailler


En 2016, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de 100% Maman et pour leur crèche de Bendibane qui accueille les enfants de mères célibataires dans la banlieue de Tanger, une subvention de 3600 euros pour le salaire d’une éducatrice  et une autre subvention de 1000 euros pour un support audiovisuel sur les services de la crèche.

En 2015, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de 100% Maman et pour leur crèche de Bendibane qui accueille les enfants de mères célibataires dans la banlieue de Tanger, une  subvention de 3800 euros pour le salaire d’une éducatrice .

En 2014, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de 100% Maman et pour leur crèche de Bendibane qui accueille les enfants de mères célibataires dans la banlieue de Tanger, le salaire d’une éducatrice pour  3500 euros et pour 2000 euros une contribution aux  charges médicales qui vont être nécessaires,  tout au long de sa croissance, à une enfant née handicapée : consultations spécifiques, intervention chirurgicale, radiographie, prothèses, déplacements, etc….

En 2013,  au profit de 100% Maman, Tibériade a financé pour 3500 euros les salaire et charges sociales   d’une animatrice de crèche d’un quartier pauvre de Tanger.

En 2012, Tibériade, pour 100% Maman,  avait financé pour 3500 euros les salaire et charges sociales   d’une animatrice de crèche d’un quartier pauvre de Tanger .

En 2011, Tibériade avait  financé pour 3500 euros le salaire d’une animatrice de crèche d’un quartier pauvre de Tanger .

En 2010, Tibériade avait financé  pour 6100 euros un kit pour venir en aide aux mères célibataires voulant garder leurs bébés et le salaire d’une animatrice de crèche.

Et en 2009 Tiberiade avait financé pour 1000 euros l’achat de médicaments de premiers soins, de couches, de couvertures et de lits.


 

 

En 2009, la Fondation Tibériade  a aussi aidé 2 associations à Tanger  qui avaient besoin d’une aide d’urgence: Chorouk et Ningun nino sin techo.
Le projet Chorouk a été mis en place par des jeunes, eux même défavorisés, dans un des quartiers les plus pauvres de Tanger, le quartier Bir Chifa.
Ce projet vise à mettre en place un programme d’éducation préscolaire pour 30 enfants de 5 ans, un soutien scolaire pour 30 autres enfants de 6 à 13 ans et,  pour les uns et les autres, des ateliers de développement personnel (atelier de dessin, séances de lectures, jeux culturels et 3 sorties annuelles pour les plus grands).

La Fondation Tibériade a financé en 2009 les frais de fonctionnement de cette association   ( loyer, eau, électricité, téléphone, et le matériel pré-scolaire, manuels et cahiers  à hauteur de 1 800 euros.)

 

Ningun Nino Sin Techo (Aucun enfant sans toit) est un centre d’hébergement pour enfants des rues de Tanger. Douze enfants vivent dans cette maison d’accueil ou ils sont nourris et hébergés et tous sont désormais scolarisés.
Plus de 30 enfants ont pu se sortir de l’enfer des rues grâce à cette association depuis sa création et tous ceux qui y ont vécus gardent un lien très fort avec la maison et y reviennent régulièrement en visite ou court séjour.
Brève présentation des actions quotidiennes:
– Etablir un contact avec l’enfant qui vit dans la rue
– Gagner petit à petit sa confiance
– Lui donner de vrais temps d’écoute
– Identifier clairement les problèmes de l’enfant qui l’ont conduit à vivre dans la rue : problèmes familiaux, problèmes d’école, drogue, tentative d’émigration depuis le port de Tanger, économie informelle.
– Etablir un plan d’aide à court et moyen terme pour cet enfant

La fondation Tibériade a financé en 2009  à hauteur de 2000 euros l’électricité, l’eau, le téléphone de cette maison.