Inde



Points-Cœur est une ONG inter­na­tio­nale, née en France en 1990.

Présente dans 18 pays sur 4 conti­nents, Points-Cœur a pour mis­sion :
• de for­mer et d’envoyer de jeunes volontaires  pour vivre 1 an ou 2 au cœur de quar­tiers par­ti­cu­liè­re­ment défa­vo­ri­sés au ser­vice des plus délais­sés, tout spé­cia­le­ment les enfants.
• de répan­dre une « culture de com­pas­sion », qui remette l’homme au cen­tre de toute préoc­cu­pa­tion, non seu­le­ment dans les bidon­vil­les mais aussi dans le domaine des scien­ces, de l’économie, de l’art, de la poli­ti­que, etc.


En Inde, les jeunes volontaires et les permanents de Points Coeur vivent  différentes missions et  assurent différentes visites. En particulier:
ils visitent une léproserie proche de Chengalpattu; ils visitent des femmes ayant seules la charge d’enfants; ils visitent des personnes agées, délaissées; ils visitent l’orphelinat des soeurs de Mère Theresa près de Chennai; et ils accueillent des enfants pauvres, des femmes seules, des personnes handicapées ou gravement malades au Jardin de la Miséricorde.

En 2016, au profit de Points Cœur, la Fondation Tibériade a financé une subvention de 14844 euros pour les frais de fonctionnement en Inde de la mais  on d’accueil du bidonville de Kasimode ( 5272 euros) et de Chengalpett ( 3772 euros), pour des camps avec enfants (800 euros) et pour une participation à l’achat d’un minibus (5000 euros)   



En 2015, au profit de Points Cœur, la Fondation Tibériade a financé une  subvention de 6000 euros  pour diverses sorties récréatives et culturelles   et pour des frais de fonctionnement d’une maison d’accueil près de Chennai en Inde.

En 2014, la Fondation  Tibériade a financé, au profit de Points Cœur, une subvention de 11466 euros pour les frais de mission  sur place de 8  polonaises et polonais et une ukrainienne en partance pour l’ Argentine, le Brésil, le Chili, Cuba, le Honduras, l’ Inde et le Salvador et pour 450 euros un     camp d’été pour  25 enfants de Chennai en Inde. 

En 2013, la Fondation Tibériade a financé pour 7000 euros, au profit de Points Cœur,  pour une maison d’accueil d’enfants à  Chengalpet près de Chennai en Inde l’ achat de  matériel informatique (2500 euros), de matériel culturel (600 euros), des frais administratifs (500 euros), 2 voyages de découverte de la culture et du pays pour une quinzaine d’enfants (2000 euros), le développement d’un potager et verger (500 euros) et l’aménagement de sanitaires (900 euros).

La Fondation Tibériade a soutenu en 2012 l’action de l’association Points-Coeur en Inde. Tiberiade a ainsi financé pour 3000 euros du matériel de stockage de produits frais pour une maison où sont accueillis 14 enfants. Tibériade a également financé pour 6100 euros du soutien scolaire pour des enfants gypsies, des cours de dessin, de chants, de danse, de théâtre, de la nourriture, de l’équipement et des frais de transport  ainsi que des camps découvertes pour des enfants.

La Fondation  Tibériade avait  financé en 2011 plusieurs projets  de Points-Cœurs en Inde.  Tibériade a  ainsi financé pour 7147 euros les frais d’accueil de 8 enfants dans leur maison de Nemneli près de Chennai (nourriture, hygiène, santé, transport et soutien scolaire, fête et anniversaire) ainsi que des activités éducatives extra scolaires (danse, dessin, sport).

La Fondation  Tibériade avait  financé en 2010 plusieurs projets  de Points-Cœurs en Inde.  Tibériade a  ainsi financé pour 9715  euros dans une maison d’accueil pour enfants à Chengalpet près de Madras  des investissements de sécurisation (puits à recouvrir), des frais  pour une sortie annuelle avec des enfants, des dépenses d’équipement nécessaire au fonctionnement de la maison (achat de mobylette, complément d’achat de voitures), des frais d’assurance (responsabilité civile des enfants).


En 2009 Tibériade avait financé pour Points-Cœur en Inde pour 2400 euros  des frais d’accueil et d’éducation du premier groupe d’enfants des rues recueillis pas cette association. Et dans un autre projet, dans le même lieu, Tibériade avait participé pour 10143 euros au financement en 2009, d’une maison pour les enfants provenant de milieux  défavorisés.