Cambodge

 

Pour Un Sourire d’enfant

Association d’intérêt général, reconnue de bienfaisance. Apolitique et non confessionnelle, PSE défend les Droits des Enfants.
Depuis 20 ans, elle agit au Cambodge pour sortir les enfants de l’extrême misère et les mener jusqu’à un métier. Reconnue par les autorités cambodgiennes, l’Association intervient dans le respect du pays, en collaboration avec les Cambodgiens. 
L’enfant doit se construire à la fois au niveau de la santé physique et psychologique et du point de vue de l’éducation. 
Pour cela, six programmes principaux – adaptés aux besoins des enfants – ont été développés : nourrir, soigner, protéger, éduquer/scolariser, former à un métier, aider les familles.

La fondation Tibériade a soutenu, en 2018 au Cambodge, l’action de Pour Un Sourire d’enfant

 

 

 

En 2018, au profit de Pour Un Sourire d’enfant, Tibériade a accordé une subvention de 7500 euros pour l’ accompagnement sanitaire de 70 bébés, 20 jeunes mamans et une centaine de familles du village de Tréa près de Pnomh Penh au Cambodge.

 

Fonds Phnom Penh Solidarités et Développement


La fondation Tibériade a soutenu, en 2011 au Cambodge, l’action du Fonds Phnom Penh Solidarités et Développement

 

Le fonds de dotation « Phnom Penh Solidarités et Développement » a pour objet de secourir au Cambodge les personnes qui se trouvent en situation de détresse et de misère, en leur venant en aide pour leurs besoins indispensables et en favorisant leur insertion et leur promotion sociales.

Le fonds  met ainsi en oeuvre différentes actions pour soutenir la création et le fonctionnement de maisons d’accueil et de soins pour les personnes indigentes de la ville de Phnom Penh et des 7 provinces qui s’y rattachent et pour soutenir la création et le fonctionnement de structures d’éducation et de formation pour enfants, jeunes et adultes.

En 2011, Tiberiade, au profit de Phnom Penh Solidarités et Développement, a financé pour 6000 euros les frais de scolarisation de 14 enfants du lycée de Chomkartieng au Cambodge ainsi que, pour 1000 euros,  la construction d’une aire de jeux pour enfants au village de la Paix à Phnom Soksan.